COMMUNIQUE CONJOINT

Le 22 mars 2012, le monde entier découvrait avec stupéfaction l’irruption d’un groupe de militaires maliens à la tête duquel se trouve le capitaine Amadou Haya SANOGO annonçant la dissolution de toutes les institutions de la République du Mali, la suspension de la Constitution et l’instauration du Comité National pour le Redressement de la Démocratie