CELEBRATION DU 30E ANNIVERSAIRE/PROTOCOLE LIBRE CIRCULATION 29 MAI 2009

Quatre années après la création de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les pays membres ont signé un protocole offrant à leurs ressortissants la libre circulation des personnes et des biens, en plus du droit de résidence dans toute l’étendue de la zone, dans l’optique d’établir un marché commun et une sous région sans frontières. Contrairement aux derniers protocoles en date, celui sur la libre circulation a été ratifié par tous les pays membres de la CEDEAO.

Pourtant, trente ans après sa ratification, les frontières sous régionales demeurent des forteresses qui empêchent toute fluidité dans la circulation des voyageurs ouest africains. Etant donné que chaque année, plus de 8 millions de citoyens ouest africains franchissent leur pays de résidence, on peut hélas constater l’ampleur du phénomène et l’urgence pour la CEDEAO d’assurer un espace plus convivial à ses citoyens.

En cas d’absence de documents de voyage, les populations subissent beaucoup de tracasseries de la part des agents de l’ordre. Cela est dû au fait que les populations africaines ne sont pas habituées à avoir des documents de voyage.

Dans le cadre de la célébration du 30e anniversaire du Protocole sur la libre circulation, des activités sont prévues au niveau des frontières des pays de la sous-région. Des manifestations seront organisées au niveau d’un poste frontalier de NOE / Côte d’Ivoire et Elibo / GHANA et regrouperont des jeunes issus des organisations membres de FOSCAO Cote d’Ivoire.

Le programme est organisé dans le cadre de la Campagne de plaidoyer initiée par OSIWA et ses partenaires (FOSCAO-RADDHO-WABA) portant sur la Migration et la Liberté de circulation en Afrique de L’Ouest.

BUT :

Faciliter la libre circulation en assurant plus de fluidité au niveau des frontières et ainsi vulgariser le Protocole sur la libre circulation des personnes et des biens.

OBJECTIFS :

Sensibiliser et informer les populations sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de l’Etat lors des traversées des frontières ;

Contribuer à la prise de conscience sur l’application adéquate et effective des termes du Protocole sur la libre circulation, les conséquences négatives des tracasseries au niveau des frontières et la nécessité de les stopper.

ACTIVITES :

Le programme consiste à organiser une caravane qui regroupera essentiellement des jeunes issues des organisations de la Société Civile membres de FOSCAO Cote d’Ivoire qui quittera Abidjan et Aboisso pour se rendre à Noé / Cote d’ivoire et Elibo / GHANA .

Après la cérémonie officielle, il sera projeté une vidéo sur la libre circulation qui sera suivie d’un échange.

Ensuite, 3 groupes seront formés :

– Groupe 1 : ils feront une animation sous forme de jeu avec des questions sur la CEDEAO.

Diverses récompenses seront remises aux gagnants. Des messages sur le Protocole de libre circulation seront délivrés pour rendre sa mise en oeuvre beaucoup plus populaire.

– Groupe 2 : ils assureront les plaidoyers au niveau des autorités administratives et des agents de l’ordre pour les conscientiser sur l’application adéquate et effective des dispositions du Protocole sur la libre circulation qui a été ratifié par tous les Etats membres.

– Groupe 3 : ils seront chargés d’organiser des sessions de sensibilisation avec les voyageurs, les transporteurs ainsi que les personnes évoluant dans les activités économiques frontalières (commerce, restauration, change, …).

Des flyers seront distribués et par des discussions, le questionnaire sera utilisé pour voir si les personnes rencontrées connaissent bien les dispositions relatives au Protocole sur la libre circulation.

Une série d’interviews et de reportages sera réalisée par des journalistes de la place pour couvrir l’événement.

Pour la frontière, un comité de pilotage sera initié pour assurer le bon déroulement des activités retenues. Un comité d’organisation devra être déployé pour afficher les posters 2 jours avant, informer les autorités frontalières de l’événement et s’assurer de tous les aspects logistiques.

Avant de clôturer la célébration, un débriefing est prévu avec les groupes et des recommandations seront formulées.

Résultats attendus :

_ Accessibilité du Protocole sur la libre circulation ;

_ Compréhension de la nécessité d’avoir des frontières sécuritaires et pacifiques ;

_ Visibilité d’OSIWA et ses partenaires (FOSCAO-RADDHO-WABA) ainsi que le développement de leurs activités dans la sous région de manière durable.