PROGRAMME D’APPUI A L’EDUCATION DE LA FEMME A NIAKARA – Cérémonie de Lancement

Le samedi 07 Octobre 2017, le Centre Féminin pour la démocratie et les droits humains en Côte d’Ivoire (CEFCI) , organisation dotée du statut d’observateur auprès de la Commission des droits de l’homme de l’Union africaine et membre de l’assemblée générale de L’ECOSSOOCC, a organisé à Niakara plus précisément au sein de son bureau opérationnel, la cérémonie officielle de lancement du programme d’appui à l’éducation de la femme sous le haut parrainage de SEM Alpha BARRY Ministre des affaires étrangères de la coopération et des Burkinabé de l’extérieur natif de Niakara.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par les allocutions du Représentant du Maire de Niakara , Mr Koné pierre , de Mme la Présidente du CEFCI , Mme Koné Julie , du Représentant du Ministre Alpha Barry, Son Excellence Mr Soro Oumarou et du représentant du Préfet de Niakara Mr Inspecteur de l’enseignement primaire: Monsieur GNAGNE Akpesse ClaudeMonsieur OUATTARA Yacouba Secrétaire général de préfecture assurant l’intérim du préfet du département de Niakara qui ont tous félicité cette initiative et encourage le CEFCI à aller de l’avant.

Une communication sur le thème des enjeux de la scolarisation de la petite fille a été présentée par Mme Traoré Nathalie, experte Genre, droits de l’homme et leadership. Durant son intervention, Mme Traoré a présenté les cause de la non scolarisation et du non maintien des filles à l’école, l’importance de la scolarisation des petites filles , la question des grossesses précoces et les réponses stratégiques et les recommandations pour un meilleur maintien des filles dans le cursus scolaire .
Durant sa présentation, la présidente du CEFCI, Mme Julie KONE lors de son allocution, cette cérémonie constitue le lancement d’un programme qui s’étendra sur toute l’année scolaire 2017-2018. les objectifs de ce programme sont notamment d’amener les fillettes et le petits garçons à prendre conscience de leurs études et à exceller, de parrainer une cinquantaine de filles issues des familles défavorisées, augmenter le taux de scolarisation des filles, d’aider les femmes rurales à savoir lire, compter et écrire et surtout de maintenir les filles à l’école.

En effet, ce sont 120 enfants issus des 10 établissements primaires de la ville de Niakara, dont 65% de filles, qui ont reçus des kits scolaires.
50 jeunes filles du lycée Henri Konan Bédié de Niakara, qui ont obtenu les meilleurs résultats au CEPE, en 6e et 5è l’an dernier, ont reçu également des kits scolaires et des kits de toilette.

32 femmes du département de Niakara, inscrites au niveau 1 et 2 du centre d’Alphabétisation « Lumière »baptisées promotion Nathalie TRAORE, 1ère présidente et fondatrice du CEFCIqui suivront au cours de cette année 2017-2018 des cours d’alphabétisation.

Au total, ce programme prend en compte 202 bénéficiaires directs.

Des kits accueillis avec beaucoup de joie par la porte parole des bénéficiaires, Mlle TIEKOURA Amoin Bertine. «Ce geste prouve votre désir de toujours voir les enfants avoir une éducation saine et épanouie, a-t-elle souligné promettant aux autorités qu’ils vont bien travailler à l’école pour mériter leur assistance».
Dans son allocution, le représentant du Ministre des affaires étrangères du Burkina Faso SEM l’Ambassadeur SORO Oumarou lui aussi natif de Niakara, s’est réjoui du partenariat tissé avec le CEFCI et a déclaré que le Ministre compte continuer dans cette même lancée pour apporter une contribution dans l’éducation des enfants et de la femme.
Notons que cette cérémonie a vu la participation de plusieurs autorités de la localité et d’Abidjan notamment M.TRAORE Wodjo Fini, Vice-président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) qui n’est pas resté en marge de cette cérémonie en donnant un message de solidarité sur l’intérêt de la scolarisation à l’endroit des bénéficiaires.