rfv DECLARATION DU CEFCI SUR LA PARTICIPATION DES FEMMES AUX LEGISLATIVES 2016

Le 18 Décembre 2016 se sont tenues en Côte d’Ivoire les premières élections législatives de la 3eme République.

A l’issue de ces élections, les résultats provisoires ont été publiés par la Commission Electorale Indépendante (CEI), l’on note, une légère amélioration au niveau de la participation des femmes.

En effet, sur 344 dossiers validés (174 titulaires, 170 suppléantes), le nombre de femmes élues à la Chambre des représentants au titre du scrutin législatif 2016 s’élève à 29 députées. La représentativité de la femme au sein de la Chambre des représentants se chiffre ainsi à 12% contre 11% aux législatives de 2011, soit une amélioration de 4 points de plus au titre du scrutin législatif de 2011.

Le Centre Féminin pour la démocratie et les droits humains en Côte d’Ivoire (CEFCI), organisation ivoirienne de promotion des droits des femmes et de la démocratie, se réjouit de cette présence évolutive des femmes à l’Assemblée Nationale et adresse ses chaleureuses félicitations à toutes ces femmes candidates et élues pour leur initiative courageuse et leur leadership affirmé durant le processus électoral.

Des progrès sont à enregistrer au niveau de la représentativité des femmes, cependant, beaucoup reste à faire pour améliorer et renforcer la participation des femmes dans la vie politique.

Tout en s’appuyant sur les textes africains et internationaux relatifs à la promotion des droits des femmes notamment le protocole additionnel à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples ( Protocole de Maputo ) , la déclaration solennelle des chefs d’états africains sur l’équité et le genre , l’agenda 2063 de l’Union africaine et la résolution 1325 des Nations Unies qui soulignent la nécessité pour les femmes de participer activement au développement de leur pays à hauteur d’au moins 30%, le CEFCI voudrait par la présente, rappeler la nécessité d’avoir une loi sur le quota genre aux postes nominatifs et électifs en vue d’avoir un cadre juridique conforme aux attentes des femmes ivoiriennes.

Le CEFCI tient par ailleurs à :
• saluer et féliciter tous les députés pour leur élection à l’Assemblée Générale ;
• inviter tous les députés à accomplir leur devoir avec abnégation en mettant un point d’honneur sur la promotion de la femme dans la sphère politique;
• saluer particulièrement toutes les femmes élues et les encourager à être et à rester la voix de toutes les femmes ivoiriennes ;

Le CEFCI reste toujours engagé à promouvoir et à défendre les droits de l’homme et en particulier ceux de la femme et n’hésitera pas à promouvoir des initiatives dans ce sens.

Pour le CEFCI
La Présidente
Madame Julie M. Koné
Membre de l’ECOSOCC de l’Union Africaine
Membre du CTDS – UEMOA